Creator Economy : définition & tendances

par | 11 Mai 2023 | Social Media | 0 commentaires

creator economy, Mindblow, Agence Marketing Lyon

La creator economy est un terme qui désigne l’ensemble des entreprises créées par des créateurs de contenu indépendants, des curateurs et des bâtisseurs de communauté, qui s’appuient sur les réseaux sociaux, les blogs et les vidéos pour partager leur travail et atteindre leur public. Elle est alimentée par les logiciels et les outils financiers conçus pour aider les créateurs à développer et à monétiser leur travail.

Les trois tendances majeures de la creator economy :

  1. Les créateurs construisent leur propre marque en créant leur propre site web, application ou outil de monétisation, plutôt que de s’appuyer uniquement sur les réseaux sociaux. Cela leur permet de contrôler leur relation avec leur public et de créer une communauté plus engagée et fidèle.
  2. Les créateurs sont de plus en plus considérés comme des fondateurs, car ils sont de plus en plus nombreux à créer des entreprises.
  3. Les créateurs gagnent en pouvoir dans l’écosystème médiatique, les fans cherchent à se connecter avec des personnalités individuelles plutôt qu’avec des éditeurs anonymes.

La Creator Economy

Les créateurs de contenu ont toujours existé, mais la croissance des plateformes de médias sociaux et la popularité de l’auto-publication ont créé de nouvelles opportunités pour les artistes, les écrivains, les photographes, les vidéastes et d’autres personnes qui souhaitent créer et partager leur travail en ligne.

La force de la creator economy réside dans sa capacité à fournir des moyens de subsistance à des millions de personnes à travers le monde qui sont passionnées par leur travail.

creator economy, Mindblow, Agence Marketing Lyon, streamer 1

En utilisant des plateformes telles que :

YouTube, Instagram, Snapchat, Twitch, TikTok, Mym et OnlyFans… Les créateurs de contenu peuvent gagner de l’argent grâce aux :

  • Parts de revenus publicitaires.
  • Contenu sponsorisé.
  • Placement de produits.
  • Pourboires.
  • Abonnements payants.
  • Ventes de contenu numérique.
  • Marchandises dérivées.
  • Mentions de marques.
  • Événements en direct et virtuels.
  • Rencontres VIP.
  • Clubs de fans.

La Creator Economy devenue si populaire si rapidement, pourquoi ?

Il y a eu un changement de conscience dans la société, qui accorde désormais plus d’importance à se sentir épanoui dans son travail, à avoir le contrôle sur la façon dont nous passons notre temps et à être notre propre patron. Les fans voient les créateurs faire ce qu’ils aiment pour vivre et aspirent à suivre cette voie qui ne mène jamais à un bureau.

Creator Economy, Mindblow, Agence Marketing, Lyon

Pendant ce temps…

De meilleures caméras sur les téléphones, des écrans plus grands, des réseaux mobiles plus rapides et des réseaux sociaux axés sur les créateurs ont favorisé un point d’inflexion pour l’industrie de la creator economy. Maintenant, tout ce dont vous avez besoin pour rejoindre le club des créateurs, c’est un téléphone, une idée et une disposition à être jugé par des étrangers. Simple ? Pas tout à fait. 

Heureusement, de nombreuses entreprises ont été créées pour soutenir les créateurs, en particulier les 2 millions de personnes capables d’en faire une carrière à temps plein. 

Creator Economy, Mindblow, Agence Marketing, Lyon

Creator Economy : une brève histoire

Il est important de comprendre l’évolution de la creator economy, qui peut être divisée en 3 niveaux disctints qui se renforcent mutuellement.

Niveau 1 : Les principales plateformes de médias sociaux.

Creator Economy, Mindblow, Agence Marketing, Lyon, réseaux sociaux

Depuis la fin des années 2000, nous avons assisté à la naissance de plateformes telles que YouTube, Instagram, iTunes, Spotify, et plus récemment Snapchat, Twitter, Twitch, TikTok, etc.

Les plateformes aident les créateurs à se faire connaître et à établir un public en investissant massivement dans leurs algorithmes de recommandation et de curation – elles ont résolu le problème de la distribution pour les créateurs. Les créateurs ne sont plus à la merci de grandes entreprises de production qui décident du contenu à produire et de l’audience visée. Les plateformes ont également nécessité la création d’outils d’édition multimédia qui ont aidé les créateurs à peaufiner leur contenu. Mais elles ne prennent pas toujours en compte les intérêts des contributeurs de contenu, c’est pourquoi les créateurs intelligents apprennent à se promouvoir mutuellement et à diversifier leur présence sur différentes applications pour minimiser les “risques de plateforme”.

MindDe cette manière, ils ne sont pas vulnérables à la chute d'une plateforme, à un changement de priorités, à la suppression de fonctionnalités ou à une réduction des opportunités qui peuvent les affecter.

Niveau 2 : Creator Economy & Monétisation

Les créateurs de contenu construisent un public qui leur fait confiance, puis les marques paient les créateurs pour promouvoir leurs produits auprès de leur public. Certaines plateformes partagent les revenus publicitaires avec les créateurs, tandis que d’autres laissent les créateurs trouver des moyens de gagner de l’argent, comme les partenariats de contenu sponsorisé. Il existe maintenant de nombreuses entreprises dans ce domaine, telles que des agences d’influenceurs et des entreprises de représentation de talents. Selon Mediakix, le marketing d’influence est un secteur en croissance rapide. Il est également important que les créateurs travaillent avec des sponsors qui correspondent à leur marque personnelle et qui ne compromettent pas leur intégrité.

Niveau 3 : Les créateurs en tant qu’entreprises.

Aujourd’hui, les créateurs de contenu ont développé des communautés qui les suivent en dehors des plateformes et peuvent générer des revenus à partir de plusieurs sources, comme la vente de contenu premium, de produits dérivés, de livres/ebooks, ou la prestation de services tels que le coaching, le conseil, etc. Cela permet aux créateurs de se concentrer sur leur contenu unique plutôt que de chercher à atteindre le plus grand public possible. Les créateurs doivent choisir entre utiliser certaines plateformes pour atteindre un large public et risquer de devenir dépendants d’elles, ou se concentrer sur un public plus restreint mais plus engagé.

La tendance actuelle montre que les créateurs diversifient leurs sources de revenus et sont directement financés par leurs fans. Ils ne sont plus seulement payés par des plateformes pour amener du public, mais aussi par des marques pour leur portée, ainsi que par les fans via le pourboire ou l’ecommerce.

Les créateurs sont les nouveaux fondateurs

Nous sommes à un moment crucial de l’histoire où devenir un créateur professionnel est l’un des emplois les plus convoités. Les créateurs se lancent dans ce métier parce qu’ils aiment créer du contenu et souhaitent exploiter leurs créativités. Cependant, à mesure qu’ils développent leur audience et élargissent leurs sources de revenus, la gestion quotidienne de leur entreprise devient plus complexe. Les startups qui réussiront dans cette nouvelle phase de l’évolution seront celles qui permettent aux créateurs de monétiser leur contenu de manière transparente tout en restant concentrés sur leur passion première, à savoir la création de contenu.

Être un créateur aujourd’hui implique de passer du statut d’artiste à celui de fondateur d’entreprise. En plus de devoir être doué pour divertir, le travail nécessite également la gestion de produits, la conception, l’engagement communautaire, le commerce électronique et l’analyse de données. Les créateurs doivent donc constituer une équipe d’experts et de fournisseurs pour les aider à gérer les outils nécessaires pour construire une entreprise diversifiée à travers les différentes plateformes.

Creator Economy, Mindblow, Agence Marketing, Lyon, creator

Avec la diversification des sources de revenus, les créateurs sont devenus plus résilients aux changements d’algorithme ou de priorités des grandes entreprises de technologie, car ils ont une relation directe avec leurs fans. Chaque créateur peut trouver un équilibre différent de flux de revenus qui correspond à son style, même s’il s’agit d’une niche. Cela signifie que les créateurs qui répondent à des intérêts spécifiques peuvent maintenant construire une carrière durable, plutôt que de devoir créer un contenu générique pour atteindre un public plus large. Nous avons maintenant accès à du contenu adapté à chaque sous-culture. Avec suffisamment de créateurs, un écosystème de startups se développe pour aider ces créateurs à transformer leur passion en profession.

Vous souhaitez prendre rendez-vous avec un de nos experts ?

Nous sommes disponibles les jours ouvrés de 10h à 18h.
En cas d’urgence, privilégiez notre serveur Discord.